VIDEO. Un vigile blanc pointe son arme sur un policier en service alors qu’il se rend simplement aux impôts

Un agent de sécurité blanc de l’Ohio fait face à des accusations pénales après avoir été surpris en vidéo de surveillance en train de pointer une arme à feu sur un policier noir en uniforme complet parce qu’il était armé… 

Le sous-officier de Lucas County, Alan Gaston, était de service lorsqu’il s’est rendu à un bureau de l’IRS(impôts) à Toledo le 31 mai pour s’informer sur un courier qu’il avait reçu.

Le député était vêtu de son uniforme de shérif avec son badge et son arme clairement visibles lorsqu’il entra dans le bureau. 

Gaston a déclaré que l’agent de sécurité, Seth Eklund, lui avait dit qu’il ne pouvait entrer dans le bureau que s’il mettait son arme dans sa voiture. 

Le policier a déclaré qu’il ne pouvait pas faire cela car il était toujours en service, il a donc décidé de quitter le bureau. 

La vidéo de surveillance obtenue par 13ABC montre Gaston sortant du bureau avant que le gardien de sécurité ne le suive avec son arme dirigée vers le dos du député. 

Le garde a suivi Gaston jusqu’à l’ascenseur avec son arme à feu pointé tout le temps. 

Il tenta de placer Gaston en garde à vue alors qu’il se dirigeait vers l’ascenseur. 

Gaston, qui travaille comme instructeur en tactique défensive, a déclaré qu’il pensait que le meilleur moyen de gérer la situation était d’essayer de s’éloigner.  

«Je me préparais fondamentalement à être fusillé à ce moment-là. Je me préparais pour un coup de fusil dans le dos” dit Gaston. 

“Il n’y a vraiment aucun moyen de savoir comment vous allez agir quand une arme à feu vous est dirigée et quand vous pensez que vous allez perdre la vie.”

Quelqu’un à l’intérieur du bureau des impôts a appelé le 911(police) pendant les faits et plusieurs policiers ont été filmés sur la vidéo de surveillance arrivant pour trouver Gaston et le gardien de sécurité toujours debout près des ascenseurs. 

La personne à l’intérieur du bureau d’impôts qui a appelé le 911 n’a jamais mentionné que l’homme avec l’arme était un officier en uniforme. 

On peut entendre le vigile dire aux policiers: “Il a une arme à feu et il ne veut pas partir”.

Eklund, le vigile, fait maintenant face à de graves accusations et devrait comparaître devant un tribunal cette semaine. 

Gaston a également intenté une action en justice contre Eklund et l’agence de sécurité qui l’emploie, affirmant qu’il avait souffert de détresse émotionnelle et psychologique ainsi que d’une perte de salaire. 

Le policier est en congé maladie depuis les faits.  

128 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *