Meurtre negrophobe de Mamoudou Barry, la classe politique réagit au drame, une enquête en cours

Marié et père d’une fille, Mamoudou Barry a été victime d’injures raciales puis d’une agression physique d’une extrême violence, vendredi 19 juillet.

Une enquête a été ouverte après la mort d’un jeune universitaire Guinéen de 31ans , Mamoudou Barry, violemment agressé vendredi 19 juillet à Canteleu près de Rouen, a-t-on appris dimanche de sources concordantes.

LA CLASSE POLITIQUE REAGIT AU DRAME

Sur twitter le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a tenu à apporter son soutien à la famille

Et pour cause cette affaire était passée sous silence par grands nombres de médias et de figures politiques, ces derniers obligés de réagir simplement par jeu politique contre l’extrême droite, qui a réagit en premier sur cette affaire(pour instrumentaliser le drame)

De sources policières, Mamoudou Barry a été agressé à Canteleu, dans la banlieue de Rouen , comme le rapporte Le Figaro. Pris en charge par les secours, il a été hospitalisé au CHU de Rouen, où il est mort samedi. «Les investigations sont en cours. Les auditions et vérifications devraient permettre de préciser le déroulement des faits», a indiqué le procureur de Rouen Pascal Prache dans un message à l’AFP.

France Bleu Normandie a interrogé un ami proche de la victime, Kalil Keita, enseignant à l’Université de Rouen, qui a affirmé au média que «l’homme les a traités de sales noirs, il leur a dit : on va vous niquer ce soir. Il faisait allusion au match Sénégal-Algérie». C’est à la suite de ces propos que Mamoudou Barry serait descendu de son véhicule pour demander des explications à son agresseur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *