Afrique Du Sud: Un couple de canadiens s’embrasse langoureusement devant un lion mort, les internautes s’indignent

Un couple canadien s’embrasse joyeusement pour une photo alors qu’ils s’agenouillent derrière un magnifique lion qu’ils viennent de tuer lors d’une chasse en Afrique du Sud…

  • Darren et Carolyn Carter d’Edmonton, en Alberta, ont tué au moins deux lions 

Un couple s’est retrouvé sous le feu des critiques après la diffusion de la photo d’une partie de chasse. Darren et Carolyn Carter ont tué un lion lors d’un safari en Afrique du Sud. Le cliché montre les deux personnes s’embrasser langoureusement derrière le cadavre de l’animal. Les deux Canadiens ont partagé leur souvenir sur la page Facebook de Legelela Safaris. Cette entreprise propose aux touristes de partir à la chasse lors d’un safari.

Darren et Carolyn Carter, d’Edmton(Canada), pose en s’embrassant juste à côté d’un lion qu’ils viennent tout juste d’abattre en Afrique du Sud

“Une dure journée de travail sous le soleil de Kalahari”, “bien joué, ce lion est monstrueux”, pouvait-on notamment lire dans les commentaires. Malgré ces avis positifs, la photo a tout de même fait scandale, et les défenseurs de la cause animale sont montés au créneau.

Selon Eduardo Gonçalves, initiateur d’une campagne internationale contre la chasse au trophée, le lion a été élevé spécifiquement pour la chasse. “Il semble que ce lion était destiné à être chassé dans un domaine fermé. Il a été élevé dans le seul but de faire l’objet d’un selfie. Ce couple devrait juste être très gêné au lieu de se vanter”, a-t-il déclaré au Mirror.

Sur les réseaux sociaux, les deux touristes, qui font le commerce d’animaux empaillés au Canada, en prennent pour leur grade depuis l’éclatement du scandale.

Sous la photo publiée sur leur compte facebook ils avaient écrit: ” dure journée de travail dans la chaleur du Kalahari… ça s’est fait. un lion énorme”
D’autres photos montrent le même couple devant un autre lion mort avec pour titre ” il n’y a rien de mieux que de chasser le roi de la jungle dans les sables du Kalahari”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *